Retour

PREVENTION

16 décembre 2015

Dans le cadre de notre journal interne EBS destiné aux conducteurs, nous avons rappelé les actions à mettre en place en cas d’accident.

Comment réagir face à un accident de la route

Conduire un ensemble routier qui plus est, transportant des matières dangereuses, est tout sauf un acte anodin. A tout moment, sur la route, vous pouvez être confrontés à un accident de la circulation. Cet accident peut entraîner des dégâts matériels et malheureusement des dégâts corporels. Vous pouvez être le témoin seulement mais également la victime et/ou l’auteur de l’accident.

Si vous êtes témoin

En l’absence des secours sur place, si vous êtes témoin d’un accident, vous devez, selon l’article 223-6 du code pénal intitulé « non-assistance à personne en danger », vous arrêter afin de porter secours aux éventuelles victimes.

Avant de vous arrêter, mesurez la situation et éventuellement le danger que vous ou votre chargement pourriez représenter. Il ne s’agit pas d’aggraver la situation. La démarche à suivre est la suivante :
>En cas de danger, éloignez-vous, garez-vous et appelez le 18, 17 ou le 112 en narrant l’accident dont vous avez été témoin et en indiquant le lieu de l’accident.
>Si vous ne présentez pas de danger : la conduite à tenir est de protéger, alerter et secourir (cf. chapitre 5 du manuel conducteur).
o Garez-vous à 150 mètres du lieu de l’accident
o Appelez les secours
o  Activez les feux de détresse et mettez votre baudrier
o Lorsque vous vous approchez des accidentés, venez de face afin de vous rendre visible pour éviter tout effet de « surprise » qui pourrait aggraver son état de santé
o Coupez le contact des véhicules accidentés et actionner le frein à main
o Allumez les feux de détresse et en cas de brouillard ou obscurité les phares.
o Déplacez si c est possible derrière les barrières de sécurité les personnes valides ou légèrement blessées
o En cas d’éjection d’une personne, tirez-la sur la bande d’arrêt d’urgence
o Balisez le secteur
o Si d’autres personnes présentes, placez-les de façon à ce qu’elles signalent l’accident en faisant des signes aux automobilistes pour qu’ils ralentissent.
oInterdisez aux éventuelles personnes présentes sur place l’usage de la cigarette.

Si vous êtes impliqué dans un accident en tant que victime ou auteur

En fonction de votre état de santé, les règles qui s’appliquent sont globalement les mêmes :
– Procédez à la sécurisation de l’accident
– Appelez les secours et votre exploitation
– Portez secours aux autres
– Si risque important dû à la nature de votre chargement,  faites évacuer et délimitez la zone
– Actionnez le coupe batterie
– Utilisez les extincteurs si nécessaire et si le danger n’est pas trop important
– Protégez-vous avec vos EPI en fonction des dangers
– En cas de fuite de gaz,éliminez toute source d’incendie.
– Tentez d’arrêter la fuite.
– Indiquez aux autres personnes en présence, les mesures à prendre si vous n’êtes pas en état de les appliquer.
Quoiqu’il en soit, la règle primordiale est de garder son sang froid et de faire confiance à votre jugement de professionnel de la route.

Fort heureusement tous les accidents de la route n’impliquent pas forcément de dégâts corporels et uniquement de la tôle froissée. Il convient dans ce dernier cas d’alerter votre exploitation, de respecter les schémas d’alerte, de rédiger un constat comme indiqué dans votre manuel conducteur. En cas de refus de procéder à la rédaction du constat par l’autre partie, notez la plaque d’immatriculation et éventuellement cherchez un témoin. En cas de délit de fuite, portez plainte à la gendarmerie.

Enfin, rappelons les règles d’usage afin d’éviter tout accident de la route :
Avoir Ayez une conduite préventive en respectant la loi
– Etre Soyez attentif et ne pas se servir de téléphone : c’est interdit par la loi
– Anticiper et respecter Anticipez et respectez les distances de sécurité
– Prendre Prenez en compte son état de santé ou de fatigue : ne pas prendre ne prenez pas la route en cas de somnolence.